Si tu désires voir, il faut apprendre à agir
_______
H. Von Foerster

COACHING OU THÉRAPIES BRÈVES SYSTÉMIQUES : COMMENT ÇA SE PASSE ?

Coaching ou thérapies brèves, quelle différence ?

L’approche systémique de l’École de Palo Alto permet d’intervenir de deux manières:

  • Le coaching est plutôt adapté à des objectifs à atteindre, professionnels ou personnels. La méthode Palo Alto cherche à lever les obstacles qui l’empêchent d’avancer, en prenant en compte le réseau d’interactions liées à ce problème : c’est un coaching systémique.
  • Les thérapies brèves visent à traiter une souffrance, que la méthode Palo Alto aborde comme un problème à résoudre, plutôt que comme une « pathologie ». Elle la traite en intervenant sur tout le système relationnel, et pas seulement la psyché individuelle. Nous parlons donc de thérapies systémiques plutôt que de psychothérapies.
  •  
Icone montrant du doigt un élément systémique important

Traiter un problème général, comme la confiance en soi, nécessite de travailler sur ses manifestations concrètes, comme le stress lors d’un examen – car on ne peut observer et agir que sur du concret. Traiter un problème concret, comme gérer le stress d’un examen, va entraîner des changements ciblés, ou « apprentissages », que la personne va généraliser à d’autres situations similaires, de manière de plus en plus globale.

Combien de temps dure un coaching ou une thérapie brève ?

Les séances de coaching ou thérapie brève systémique durent environ une heure. Elles sont en général espacées de 1 à 2 semaines au début, intervalle qui augmente au fur et à mesure que la personne devient « autonome » dans ses changements.

De premiers changements concrets se manifestent normalement au bout de 3 à 5 séances, soit environ 1 à 3 mois. La durée maximale est de 10 séances : au-delà, en l’absence de résultats, nous vous orientons vers un collègue. Lorsqu’un processus de changement est enclenché et bien installé, nous décidons ensemble quand terminer le coaching ou la thérapie. Nous prévoyons alors une séance de « bilan-consolidation », qui a lieu 3 mois plus tard. Bien sûr, en cas de problème, vous pouvez me recontacter à tout moment.

A tout moment, vous êtes libre d’interrompre le coaching ou la thérapie sans avoir à vous justifier, et reporter ou annuler une séance, sous réserve de prévenir au moins 48 heures à l’avance, sauf cas de force majeure.

Comment une thérapie brève peut-elle être efficace ?

La thérapie brève travaille sur l'ici et le maintenant

Selon l’Ecole de Palo Alto, quelques soient les causes lointaines de nos souffrances, dans l’enfance ou avant, ce qui doit changer, c’est ce qui maintient le problème en vie, ici et maintenant. Ce qui est assez logique : après tout, personne ne peut changer le passé. Pendant les séances, mon travail ne se limite pas à vous écouter et accueillir vos émotions – même si cet aspect est essentiel. J’interviens par un questionnement précis et des propositions. Nos échanges permettent de construire une nouvelle vision du problème, une stratégie pour le résoudre, et initier des changements.

Le patient est actif entre les séances

Dans la méthode Palo Alto, le moteur du changement, c’est le client ou le patient. A la fin de chaque séance, je vous propose des « tâches » à effectuer dans votre quotidien : des choses à observer, noter, évoquer, ressentir, dire ou faire de manière différente de vos habitudes. Cette méthode active est habituelle en coaching, et, dans le cas de Palo Alto, en thérapies brèves.
Certaines de ces actions à mener entre les séances pourront vous sembler étranges, voire illogiques : c’est normal, tout ce qui est logique, vous l’avez sans doute déjà essayé. Rien ne vous est imposé, nous définissons ensemble, avec soin, ce qui vous semble faisable. Selon les cas, ces actions pourront permettre d’amorcer le changement désiré, ou mieux identifier « ce qui bloque ».

Icone montrant du doigt un élément systémique important

Agir pour voir : c’est un des principes de l’Ecole de Palo Alto. Face à un problème complexe, qui défie l’analyse, tenter une action est parfois la meilleure façon d’en savoir plus. Imaginons un promeneur perdu en forêt, face à plusieurs chemins. En l’absence de carte ou autres indices, la meilleure stratégie consiste à tous les essayer. Chaque essai infructueux n’est pas une erreur, mais un apprentissage : le bon chemin fait donc partie de ceux qui restent.

Dois-je venir avec mon conjoint ? Mon enfant ?

Le coaching et les thérapies systémiques sont très appropriés pour les thérapies de couple, le coaching parental, les conflits de famille ou au travail. Dans certaines thérapies systémiques et familiales, on essaye alors de faire venir toutes les parties prenantes, au risque de devoir gérer plusieurs personnes aux motivations différentes, qui rejouent en séance leurs conflits de toujours.

L’expérience montre que souvent, la demande de coaching ou thérapie vient d’une seule personne : celle qui souffre assez pour vouloir changer ET qui croit à l’efficacité de notre intervention. Dans ce cas, nous travaillons avec cette personne, en sachant que dans un système, tout changement d’un des éléments entraînera des changements chez les autres. On parle alors de « thérapie systémique individuelle » : on intervient dans un système, par le biais d’une personne.

Si deux personnes sont réellement motivées – par exemple, deux conjoints, ou un parent et un enfant – les modalités du travail s’adapteront à la situation : on peut recevoir les deux personnes en même temps, ou tour à tour… en respectant le niveau de confidentialité souhaité par les deux parties. Si la demande concerne un enfant, je reçois d’abord un parent, ou les deux. Ensuite, si l’enfant veut vraiment venir en séance, je peux travailler avec lui, si non, je travailler avec un des parents, ou les deux. Dans tous les cas, la configuration s’adapte aux besoins en fonction de l’évolution du coaching ou de la thérapie.

Icone montrant du doigt un élément systémique important

Si vous rencontrez un problème qui concerne d’autres personnes que vous-même – conjoint, enfant, parent, etc. – il est souvent préférable de venir seul, avant d’entraîner l’autre. Même et surtout si vous pensez que c’est lui qui a un problème. Même s’il est prêt à venir « pour vous faire plaisir » (ou pour vous rassurer, ou avoir la paix, etc.).

Quels sont les tarifs et le coût d'un coaching ou d'une thérapie brève ?

Le tarif d’une séance est de 60 €. La durée d’un coaching ou d’une thérapie varie le plus souvent de 4 à 6 séances, soit 240 à 360 €. Les tarifs peuvent être adaptés dans des circonstances exceptionnelles. Les séances sont payables en espèces, ou par virement bancaire avant la séance. Nous ne prenons plus les règlements par chèque, pour limiter les frais de gestion et d’impayés.

La sécurité sociale ne rembourse pas les séances de psychothérapie (même si des essais ont lieu dans certains départements). Certaines mutuelles assurent un remboursement partiel, nous fournissons les factures nécessaires.

Annuler une séance au dernier moment revient à priver un autre patient d’un créneau qui vous avait été réservé. Pour cette raison, conformément à la pratique de notre profession, toute séance qui n’a pas été annulée au moins 48 heures à l’avance reste due – sauf cas de force majeure réel et avéré.

CONTACTEZ-NOUS

Tous les champs sont obligatoires